D’après des chiffres récents du FMI, ce sont plus d’une vingtaine de millions de jeunes Africains qui arrivent sur le marché du travail. Plusieurs secteurs ainsi que des entreprises installées sur le continent sont prêts à les recevoir. Néanmoins, afin de trouver les meilleures opportunités, il est nécessaire d’être méthodique. Voici quelques conseils à cet effet.

Optimiser au maximum son profil

La réussite professionnelle en Afrique représente un véritable défi. Évidemment, la situation n’est pas la même d’une nation à une autre, mais en règle générale, il est nécessaire d’accorder une attention particulière à son parcours pour espérer atteindre ses objectifs. Afin de faciliter la recherche d’emploi en Afrique, il est impératif de choisir la bonne formation. En effet, ce ne sont pas toutes les filières qui offrent des débouchés sur le continent. Ainsi, une étudiante titulaire d’un DEA en langue étrangère est plus susceptible de devenir téléopératrice que d’accomplir son rêve de voyager et de devenir interprète au vu du manque d’offre. Des outils existent heureusement sur le net qui utilisent des algorithmes poussés, pouvant aider les internautes à trouver la meilleure voie en fonction de leur situation. Sinon, les conseillers ou coachs en orientation se multiplient également sur le continent.

D’un autre côté, il est nécessaire de se renseigner sur les secteurs qui recrutent le plus afin de servir le marché de l’emploi de manière plus optimale. En Afrique, le domaine de la santé constitue, par exemple, l’un des plus prometteurs. Les études à faire sont, néanmoins, assez longues. En outre, le mobile banking ou services bancaires mobiles connaissent aussi un essor non négligeable. Faire des études dans la fintech, les nouvelles technologies et la télécommunication ouvre alors de nombreuses portes. Sinon, des secteurs plus traditionnels comme le BTP, l’agrobusiness ainsi que l’énergie et les mines ne sont pas non plus en reste.

Utiliser internet comme outil de recherche

Une certaine méthodologie doit aussi être adoptée au moment de faire la prospection proprement dite. Il est vrai que consulter un annuaire pages jaunes des entreprises africaines semble impossible, car il aurait potentiellement des milliers de pages. Mais il ne s’agit plus de consulter des ouvrages physiques. Désormais, les chercheurs d’emploi doivent se tourner vers le web. Aujourd’hui, les recruteurs du continent ont aussi bien compris l’importance de la digitalisation. Ils sont alors de plus en plus nombreux à publier les offres via des plateformes en ligne ou les réseaux sociaux. Même pour postuler, il va falloir utiliser des documents numériques.

Bien que l’Afrique soit souvent qualifiée de continent en retard, il est tout à fait possible pour les demandeurs d’emploi de visiter un portail web spécialisé comme https://www.goafricaonline.com/ et ainsi identifier plus facilement les offres qui correspondent à leur profil et leurs besoins. De plus, l’utilisation d’internet apporte une certaine ouverture, surtout pour les professionnels qui souhaitent s’expatrier. Les travailleurs ne se cantonnent plus alors à leur pays d’origine, mais répondent à des annonces venant de la nation voisine ou carrément à l’autre bout du continent.