L’ostéopathie est une thérapie manuelle destinée à restaurer le mouvement des tissus, des organes et des articulations. Pour ceux qui ne le savent pas encore, l’ostéopathie est l’une des thérapies complémentaires les plus respectées et les plus utilisées, notamment pour les douleurs dorsales et articulaires, mais elle soulage tous les types de douleurs grâce à une approche holistique, c’est-à-dire traiter le corps humain dans sa globalité plutôt que de se concentrer sur les symptômes. 

Le principe de l’ostéopathie

L’ostéopathie est considérée comme une thérapie complémentaire pour les maux de dos, bien que sa pratique s’étende à d’autres parties du corps. L’un des fondements de l’ostéopathie est que la prospérité du corps humain dépend du fonctionnement normal du système musculo-squelettique, à savoir le tissu musculaire, les os et même les ligaments. Sa pratique est basée sur le traitement des structures osseuses et musculaires.

Le principe de l’ostéopathie est que la fonction et la structure sont liées. En effet, les organes du corps sont soutenus et protégés par des structures musculo-squelettiques. Si ce système articulaire et musculaire est correctement aligné et fonctionne bien, les tissus, y compris le cerveau et les nerfs, seront sains. Ainsi, les systèmes circulatoire, lymphatique et digestif fonctionnent normalement. Les techniques d’ostéopathie vont du massage léger au mouvement articulaire ultrarapide. 

Les formations pour devenir ostéopathe

La formation pédagogique en ostéopathie

Après l’obtention d’une licence vous devez intégrer et suivre une formation dans une école d’ostéopathie comme http://www.institutdauphine.com/. Pour ce faire, vous devez vous rendre au centre de formation, suivre les journées portes ouvertes, déposer vos documents, répondre aux différentes questions posées, passer un test d’aptitude ou concours d’ entrée, puis un entretien avec un psychologue. Une fois admis dans une école d’enseignement supérieur en ostéopathie, vous aurez 5 années d’études à temps plein. Au terme de ce type de formation, vous obtiendrez le diplôme d’ostéopathe (DO) et certifications professionnelles.

L’organisation des études

La durée de la formation diplômante est de 5 ans. C’est une sorte de formation professionnelle qui combine cours théoriques et cours pratiques. L’ensemble des heures de cours est divisé en cours magistraux et travaux dirigés. Il y a aussi un cours d’observation pour la première année, et chaque école a une clinique d’éducation pour la pratique clinique. Les élèves de certaines écoles peuvent l’utiliser dès la première année, tandis que d’autres ne l’utilisent qu’en troisième année.

Au début, les étudiants observent et participent aux entretiens, puis participent de plus en plus à la prise en charge des patients jusqu’à la consultation complète de 4e et 5e année. A ces différentes étapes, un médecin à titre d’ostéopathe diplômé depuis plus de 5 ans encadrera ces consultations. En 5e année, en plus des cliniques internes, il existe des stages sportifs en entreprise ou à l’hôpital pour initier les étudiants et étudiantes aux différentes structures qui peuvent être pratiquées. 

La formation complémentaire et formation supérieure

Suivez des heures de formation complémentaire puis devenez médecin ostéopathes de France. La formation dure 2 ans et obtient le Diplôme Interuniversitaire (DIU). Pour les médecins du sport, rhumatologues, thermo thérapeutes… Un Diplôme Universitaire (DU) en Médecine Manuelle-Ostéopathie leur sera fourni après la formation. Certains professionnels de santé, tels que les kinésithérapeutes, les ergothérapeutes et les infirmiers, peuvent obtenir un diplôme d’état d’ostéopathe (DO) en 3 ans. 

Évolution de carrière et débouchés

Les opportunités pour les ostéopathes sont nombreuses et variées : 

  • Actuellement, la grande majorité d’entre eux se tournent vers les cliniques privées, seuls ou en collaboration avec d’autres professionnels de l’ostéopathie, professionnels de santé ou du bien-être. Ils sont également de plus en plus développés dans les entreprises, les clubs et/ou les événements sportifs, voire les structures hospitalières.
  • Certains jeunes diplômés choisissent de faire des remplacements dans le cabinet d’un collègue.
  • De nombreux ostéopathes décident également de s’engager bénévolement dans des associations : apporter de la solidarité aux personnes à risque, handicapées et/ou enfants, maltraitées, etc.