Ce fameux domaine de l’œnologie! Un monde assez complexe et fascinant à la fois. S’aventurer dans l’univers du vin en tant qu’amateur ou réel professionnel: beaucoup l’ont déjà fait et beaucoup ont été séduit. Vins du languedoc, Bourguignon, Armagnac, Beaujolais, Châteauneuf Du Pape, Vin de Bourgogne, Magnum, Languedoc, Grand-cru, Cru classé, Pinot noir, Vins de Bourgogne, Vins fins, Vin blanc, vin rouge ou un petit verre de vin rosé ? Ils nous font tous tourner la tête, littéralement! Alors, si vous avez la passion du vin et que voulez être caviste, vous êtes à la bonne adresse. 

Que fait exactement un caviste?

Aussi surnommés: vendeur-conseil en spiritueux, employé de chai, ou encore employé de vente spécialisée, les cavistes exercent des tâches multiples et variés. 

Le rôle d’un caviste

La personne qui endosse le rôle de caviste devra avoir une fine connaissance en vin et spiritueux, en sommellerie et en œnologie. Par ailleurs, les accords mets et vins ne devront avoir aucun secret pour lui. En effet, ces compétences seront tout à fait importantes dans le rôle du caviste car c’est le premier conseiller qui dirigera un client selon ses goûts, son budget. En outre, le caviste a également pour tâche de présenter et d’expliquer le fameux vin qu’il aura choisi pour son client. Certains cavistes s’adonnent aussi à la vente de divers spiritueux (whisky, rhum, etc.) et de produits annexes liés à l’épicerie fine (fromages, charcuteries, etc.) afin de faire des dégustations, faire passer des moments gourmands dans une ambiance conviviale et chaleureuse aux clients. Enfin, un bon caviste devra aussi s’adapter aux changements de consommations du vin.

Les missions d’un caviste

Les missions d’un caviste diffèrent selon son lieu de travail:

  • Dans une cave coopérative opérant dans la mise en bouteille ;
  • Dans une cave proposant seulement la vente ;
  • Dans un domaine ou un chai.

Dans un domaine, les missions du caviste sont plus conséquentes, surtout durant les 5 derniers mois de l’année. Voici une liste exhaustive de ses missions:

  • Nettoyage et préparation des cuves ;
  • Mise en bouteille et étiquetage ;
  • Gérance de stocks, opérations de manutention diverses ;
  • Aide à la commercialisation des produits en tant que vendeur spécialisé : mise en valeur des tops produits ou des nouveaux crus et les faire découvrir aux consommateurs ;
  • Animations des ateliers de dégustation ;
  • Comptabilité et gestion ;
  • Se rendre dans les vignobles, Rencontrer les producteurs dans les vignobles et passer des commandes directement à la source.

La formation à suivre pour devenir caviste

Comme pour tout métier, une formation est nécessaire afin d’être reçu et s’améliorer dans son domaine. Pour un caviste, voici la formation à suivre :

  • Préparer un CAP Agricole vigne et vin qui dure 2 ans et devenir ouvrier caviste ;
  • Obtenir un Bac professionnel en conduite et gestion de l’exploitation agricole avec l’option vigne et vin ;
  • Poursuivre une formation de perfectionnement et obtenir un BTS Agricole viticulture Œnologie ;
  • Un DNO ou un Diplôme National d’œnologie est recommandé pour ceux qui veulent aller plus loin encore et obtenir le graal de niveau Bac+5. 

Il est important de noter que décrocher un poste de caviste dans une boutique spécialisée peut se faire grâce à un BEP VAM, vente action marchande. Par ailleurs, un BAC pro commerce option vendeur-conseil fera aussi l’affaire.  Après ces formations, rien n’aura plus de secrets pour le caviste : vins français, Vins étrangers, Vinification, Millésimes, Vins du monde, Terroir, Grands crus, Cépages, etc. 

Les débouchés du métier

Les débouchés selon les regions

Les débouchés pour le métier de caviste varient selon les régions. En effet, la région Bordelaise représente un bassin d’emploi important. Par ailleurs, la Bourgogne et le Midi assurent, quant à eux, le renouvellement des départs en retraite. 

Le salaire d’un caviste

Les salaires des cavistes varient largement selon le vignoble et dépendent également du prestige du domaine qui les emploie. Le salaire brut mensuel d’un caviste en début de métier est de 1436 euros. L’ouvrier caviste ou l’ouvrier chai gagne environ 1700 euros bruts par mois dans la production de vin. En travaillant comme salarié, un caviste peut toucher des primes, épargne salariale, une mutuelle d’entreprise, le remboursement des transports et du déjeuner, etc. Plus un caviste gravira les échelons, plus il gagnera de l’argent, bien évidemment. Il peut alors toucher jusqu’à 2200 euros bruts.